« Parlement européen : deux bons accords pour le sud-ouest » Communiqué d’Alain Lamassoure le 28 juin 2013


« Le même jour, les négociations engagées depuis des mois entre le Parlement européen et le Conseil des ministres des 27 ont abouti à deux bonnes nouvelles pour le sud-ouest.


Dans le cadre de la nouvelle politique agricole commune, les droits de plantation seront préservés jusqu’en 2030. Les viticulteurs attendaient cet accord avec anxiété.


La négociation de l’ensemble du cadre budgétaire pour les 7 ans 2014-2020 a permis au Parlement d’obtenir des rallonges appréciables :


– le montant du programme d’aide alimentaire aux plus démunis sera majoré de 1 milliard d’euros, revenant au niveau antérieur que le Conseil européen du 8 février avait piteusement amputé de cette somme.


– sur les deux années 2014 et 2015, un supplément de 400 millions de crédits supplémentaires viendront s’ajouter aux dotations prévues pour le soutien de la croissance. Ce bonus sera réparti à raison de 130 millions pour Erasmus, 50 millions pour la compétitivité des PME et 200 millions pour la recherche, en particulier pour l’aéronautique et l’espace. »




(Alain Lamassoure était le principal négociateur budgétaire du Parlement) » Lire la suite…

Communiqué de presse: « Budget européen 2014-2020 : succès du Parlement européen pour les jeunes et les plus démunis » (27 juin 2013)


Sur proposition du Président du Parlement européen Martin Schulz et d’Alain Lamassoure, Président de la commission des Budgets, le Parlement européen a obtenu dans le cadre de la négociation du futur cadre budgétaire :


  • 1 milliard d’euros de plus pour le fonds d’aide aux plus démunis, qui sera porté à 3,5 milliards d’euros pour 2014-2020;

  • 200 millions d’euros supplémentaires pour la recherche en 2014-2015;

  • 150 millions d’euros supplémentaires pour le programme Erasmus en 2014-2015;

  • 50 millions d’euros supplémentaires pour le programme COSME d’aide à la compétitivité des petites et moyennes entreprises;

  • la sécurisation du financement du nouveau programme pour l’emploi des jeunes pour toute la période 2014-2020, alors que les gouvernements n’assuraient que le financement des deux premières années.

“CADRE FINANCIER PLURIANNUEL : LE COUP D’ENVOI DE LA NÉGOCIATION DU CFP MET LA PRESSION SUR L’ECOFIN”, article publié dans “Europolitique”, le 8 mai 2013


La négociation formelle du cadre financier pluriannuel 2014-2020 (CFP) entre le Parlement européen et le Conseil démarrera le 13 mai, étant entendu que les ministres des Finances donneront leur aval, le lendemain, à une rallonge en deux étapes de l’actuel budget de l’UE. Obtenir un accord politique à l’EcoFin «

ne sera pas facile

», prévient une source bien placée.

Interview publiée dans “Sud Ouest”, le 9 mai 2013



Le 9 mai est depuis près de trente ans la (discrète) Journée de l’Europe. Mais, avec la crise, le sentiment anti-européen semble gagner du terrain un peu partout. Européen convaincu et élu UMP, l’Aquitain Alain Lamassoure veut croire que l’Union sera assez forte pour traverser cette énième tempête.


” Sud Ouest “. L’Europe est de plus en plus souvent montrée du doigt dans les pays en crise. Pourra-t-elle résister à cette nouvelle épreuve ?


Alain Lamassoure. L’Europe va plutôt moins bien que le reste du monde. Mais ce que la crise a révélé, c’est que les pays membres se divisent en deux catégories : les cigales et les fourmis. Malheureusement, avec l’Espagne, l’Italie, la Grèce ou l’Irlande, nous faisons partie des pays cigales qui ont trop longtemps financé leur niveau de vie à crédit et qui vont être obligés de faire des réformes dans la douleur.


C’est précisément à cause de cette douleur que l’Europe se trouve remise en cause…


C’est tellement facile ! Qui est-ce qui a sauvé la Grèce ? Qui permet à l’Espagne de se financer sur les marchés à des taux d’intérêt supportables ? C’est l’Europe du Nord, et notamment l’Allemagne. Ce n’est pas l’Allemagne qui oblige ces pays à mener des politiques d’austérité. Ils se trouvent aujourd’hui dans cette situation parce qu’ils ont vécu au-dessus de leurs moyens. Lire la suite…

“BUDGET UE : UN ACCORD SUR LE CADRE FINANCIER PLURIANNUEL SERAIT TOUJOURS POSSIBLE AVANT FIN JUIN”, article publié dans “Europolitique”, le 30 mai 2013


La négociation sur le cadre financier pluriannuel (2014-2020) de l’UE est bien repartie. La deuxième réunion tripartite, le 28 mai, a tourné la page des désaccords sur le budget rectificatif pour 2013, condition préalable mise par le Parlement europé…en pour lancer la discussion, et est maintenant entrée dans le détail des perspectives financières.


« Nous avons fait de réels progrès. Des divergences de vues subsistent entre les parties, mais je vois la possibilité d’un accord. Je reste convaincu que nous pouvons y parvenir dans les prochaines semaines » a déclaré le ministre irlandais des Affaires étrangères et du Commerce, Eamon Gilmore, qui négocie au nom des Etats membres.

Conférence “The EU as a peacemaker: enhancing EU mediation capacity”, le 28 mai 2013




Ouverture de la conférence “The EU as a peacemaker: enhancing EU mediation capacity” organisée conjointement par le Parlement européen, la Présidence irlandaise du Conseil de l’UE et le Service européen d’Action extérieure, au Parlement européen à Bruxelles. Objectif: promouvoir le projet d’Institut européen de la Paix défendu par Franziska Brantner et Alain Lamassoure au Parlement européen.




Panel de haut niveau, sous la présidence d’Alain Lamassoure, pour conclure la conférence “EU as a peacemaker”.De gauche à droite: Elmar Brok, Président de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen, Alain Lamassoure, Pierre Vimont, Secrétaire général exécutif du Service européen d’Action extérieure et Eamon Gilmore, vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères d’Irlande et Président en exercice du Conseil de l’Union européenne.

Page 30 sur 109« Début...1020...2829303132...405060...Fin »