Communiqué de presse: « L’EUROPE N’A PLUS LES MOYENS FINANCIERS DE SON ACTION EXTÉRIEURE »



Saisi par de nombreuses organisations humanitaires sur les retards de paiement de la Commission européenne, Alain Lamassoure, Président de la commission des Budgets du Parlement européen, a organisé ce mardi 4 mars une audition publique avec les Commissaires européens Lewandowski, en charge du budget, et Georgieva, en charge de l’aide au développement.



Malgré l’ouverture de plus de 400 millions de crédits supplémentaires pour l’aide humanitaire au cours de l’année dernière, l’UE a achevé 2013 avec une insuffisance de moyens pour honorer ses engagements les plus récents. Elle commence l’année 2014 avec un décalage supplémentaire de 135 millions entre ses nouveaux engagements et les crédits disponibles de la nouvelle année. Dès ce mois de mars, l’Union ne dispose plus d’aucune marge de manœuvre pour faire face à des besoins nouveaux en Syrie, en RCA ou au Soudan du Sud, sans même évoquer une aide économique exceptionnelle à l’Ukraine ou ailleurs.



Les conséquences sont graves. À court terme, des vies sont mises en danger. Au-delà, la crédibilité de toute nouvelle annonce se mesurera à la volonté des gouvernements d’apporter les compléments de fonds nécessaires.

Communiqué de presse: “L’EUROPE N’A PLUS LES MOYENS FINANCIERS DE SON ACTION EXTÉRIEURE”



Saisi par de nombreuses organisations humanitaires sur les retards de paiement de la Commission européenne, Alain Lamassoure, Président de la commission des Budgets du Parlement européen, a organisé ce mardi 4 mars une audition publique avec les Commissaires européens Lewandowski, en charge du budget, et Georgieva, en charge de l’aide au développement.



Malgré l’ouverture de plus de 400 millions de crédits supplémentaires pour l’aide humanitaire au cours de l’année dernière, l’UE a achevé 2013 avec une insuffisance de moyens pour honorer ses engagements les plus récents. Elle commence l’année 2014 avec un décalage supplémentaire de 135 millions entre ses nouveaux engagements et les crédits disponibles de la nouvelle année. Dès ce mois de mars, l’Union ne dispose plus d’aucune marge de manœuvre pour faire face à des besoins nouveaux en Syrie, en RCA ou au Soudan du Sud, sans même évoquer une aide économique exceptionnelle à l’Ukraine ou ailleurs.



Les conséquences sont graves. À court terme, des vies sont mises en danger. Au-delà, la crédibilité de toute nouvelle annonce se mesurera à la volonté des gouvernements d’apporter les compléments de fonds nécessaires.

« LE GROUPE « RESSOURCES PROPRES » EST LANCÉ », article publié dans « Europolitique » le 26 février 2014


« Les présidents de la Commission européenne, José Manuel Barroso, du Parlement européen, Martin Schulz, et du Conseil des ministres, Antonis Samaras (Premier ministre grec) ont installé le 25 février à Strasbourg le groupe à haut niveau sur les ressources propres de l’UE. Présidé par l’ancien Premier mi…nistre italien, Mario Monti, il a pour objectif de trouver de nouvelles sources de recettes pour le budget de l’UE en remettant à plat le système actuel. Alain Lamassoure (PPE, France), le président de la commission des Budgets du Parlement européen, s’en réjouit. Dans un communiqué, il indique être de ceux qui « portent depuis des années la demande d’une profonde réforme du financement du budget européen en faveur d’un système simple, transparent et équitable pour le citoyen européen ». Et il rappelle que c’est « le Parlement tout entier qui a obtenu de longue lutte la création de ce groupe pendant les négociations sur le budget pluriannuel 2014-2020 ». Le groupe doit remettre un rapport en fin d’année. »

Page 20 sur 107« Début...10...1819202122...304050...Fin »