Communiqué de presse: Budget 2013 de l’Union européenne: « L’Union européenne menacée de défaut de paiements avant la fin de l’année » (27 mars 2013)


La Commission européenne a présenté aujourd’hui son projet rectificatif pour le budget 2013 de l’Union européenne.


Réagissant à cette proposition, le député européen Alain Lamassoure, président de la commission des Budgets du Parlement européen, a déclaré:


« Ainsi, c’est confirmé : l’Union européenne est menacée d’être en défaut de paiements avant la fin de l’année 2013. Le traité l’interdit. Le Parlement ne l’acceptera pas. À un moment où l’Union souffre d’un déficit de crédibilité, personne ne nous prendrait au sérieux si nous prétendions décider du budget des sept années à venir sans être capables de payer les factures de l’année en cours. »

“Budget: les eurodéputés sur le pied de guerre”, article publié sur Médiapart.fr le 11 mars


Il flotte un air de revanche dans les couloirs du parlement européen. Depuis l’éclatement de la crise, les élus ont à peine eu leur mot à dire. Ils ont presque toujours été ignorés par un Conseil tout-puissant, où régnait en maître le tandem Sarkoz…y-Merkel. Cette fois, à la faveur d’une modification du jeu institutionnel prévue par le traité de Lisbonne, ils se trouvent en première ligne pour valider, ou refuser en bloc, l’austère budget européen décidé dans la douleur, en février, par les 27 chefs d’État et de gouvernement. C’est une première, et les députés comptent bien en profiter.


Sauf amendement de dernière minute du texte, une large majorité des 754 élus devraient répéter mercredi à Strasbourg leur intention de « rejeter l’accord ». Leur résolution fixe le cadre des négociations qui s’ouvriront avec le conseil et la commission, et dureront a priori de longs mois. À près d’un an des élections européennes, ce feuilleton budgétaire aura valeur de test d’autorité pour un parlement trop souvent inaudible.


« Ce sera un moment politique clé pour le parlement », confirme Catherine Trautmann, qui dirige le groupe des socialistes français au sein de l’hémicycle. « Une occasion historique pour le parlement de s’affranchir face au conseil », renchérit Karima Delli (Verts). Pour Alain Lamassoure , élu UMP et président de la commission du budget, « le moment de vérité approche, alors qu’il ne s’est trouvé personne, du côté du conseil, pour tirer les enseignements de trois ans de crise, et défendre une Europe plus forte et solidaire ». Lire la suite…

Page 32 sur 109« Début...1020...3031323334...405060...Fin »