Communiqué de presse: « Fonds d’investissement à long terme: l’UE avance vite » (26 novembre 2014)


Le Parlement européen et la présidence italienne du Conseil ont trouvé un accord politique sur le statut d’un fonds européen d’investissement à long terme, a annoncé aujourd’hui Alain Lamassoure, le rapporteur du Parlement européen sur le dossier.


« Le jour même où le Président Juncker a présenté son plan d’investissements, nous avons trouvé un accord sur une structure de fonds destinés à attirer l’épargne des particuliers comme celle des acteurs professionnels pour financer les investissements à long terme dans l’Union européenne » s’est réjoui Alain Lamassoure.


« Nous avançons vite » a souligné Alain Lamassoure, « ces fonds pourraient voir le jour dès le début de l’année prochaine et ils seront des canaux naturels pour collecter les ressources attendues pour financer le plan Juncker » a-t-il déclaré.

Communiqué de presse: Déclaration à propos du jugement de la Commission Barroso sur le projet de budget 2015 de la France:”Mauvaise élève, la France doit redoubler d’efforts”







Le gouvernement français a obtenu in extremis un repêchage de la Commission européenne sortante, mais il ne faudrait pas que, comme l’année dernière, le mauvais élève ainsi repêché en déduise qu’en continuant ainsi il va devenir le prix d’excellence”

, a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française (UMP) du Groupe PPE au Parlement européen.




“Le jugement final interviendra en novembre et il ne sera plus possible de remettre une copie blanche sur les épreuves majeures que sont les réformes du marché du travail, des retraites, de l’État, des collectivités locales et de la sécurité sociale”

a expliqué le député européen.




“La France ne pourra pas éviter le redoublement des efforts”

a conclu Alain Lamassoure.

Communiqué de presse: Vote de la Commission Juncker: “l’Union européenne devient une vraie démocratie parlementaire” (22 octobre 2014)


“Le vote d’investiture obtenu ce matin par la Commission Juncker achève une révolution tranquille : la transformation de l’Union européenne en une vraie démocratie parlementaire” a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française (UMP) du Groupe PPE, à la suite du vote par les eurodéputés réunis en session plénière de la nouvelle Commission européenne.


“Avec Jean-Claude Juncker, l’Europe a désormais un leader qui doit sa légitimité au vote populaire et qui est indépendant des gouvernements nationaux. Il peut s’appuyer sur une large majorité pro-européenne au sein du Parlement. En ces temps de doute, de crise économique, de guerres aux frontières du continent, les conditions sont enfin réunies pour que l’Europe retrouve enthousiasme et élan en s’attaquant aux priorités sur lesquelles nous avons été mandatés par nos électeurs : la croissance, la maîtrise des migrations, l’Europe de l’énergie, la défense de notre sécurité et de nos intérêts sur la scène mondiale. L’Europe du XXIème siècle dont nous avons besoin” a conclu Alain Lamassoure.

Communiqué de presse: Vote de la Commission Juncker au Parlement européen: “Le jugement sur les politiques budgétaires des États sous surveillance sera le premier test de crédibilité de la nouvelle équipe” (8 octobre 2014)



“Je me réjouis de la confirmation de l’organisation d’ensemble et de la répartition des compétences au sein de la Commission européenne, obtenue lors des votes intervenus ce soir au Parlement européen. La majorité qui a élu Jean-Claude Juncker a validé les choix de celui-ci, sous réserve du cas particulier de la candidate slovène et d’aménagements limités dans certaines des attributions. Le pôle économique et financier sera solidement tenu par les vice-présidents Katainen et Dombrovskis, auquel Pierre Moscovici est rattaché. Le jugement sur les politiques budgétaires des États sous surveillance, à commencer malheureusement par la France, sera le premier test de crédibilité de la nouvelle équipe”,

a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française (UMP) du Groupe PPE et membre de la commission des Affaires économiques au Parlement européen.

La mise en place d’une démocratie parlementaire par Marianne Meunier, (article du Journal La Croix)


Paroles d’ ALAIN LAMASSOURE Eurodéputé français (Parti populaire européen);


« Ces dix dernières années, le Parlement européen, allant au-delà de ce que prévoit le traité de Lisbonne, s’est donné le droit de faire passer une sorte de grand oral aux candidats commissaires pour vérifier leurs compétences par rapport au portefeuille, leur moralité éthique et leur ligne politique. Nous assistons ainsi à la mise en place d’une véritable démocratie parlementaire, qui fait suite à ce saut qualitatif démocratique considérable qu’a été l’élection du président de la Commission par le Parlement, et donc indirectement par les citoyens. En fait, le Conseil européen s’est trouvé dans la situation de la reine d’Angleterre: il a eu le pouvoir théorique de nommer qui il voulait à la tête de la Commission, mais a été obligé pratiquement de choisir la personne qui avait remporté les élections et donc correspondait au choix des électeurs. »

Communiqué de presse: « Élection de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne: l’an I d’une vraie démocratie européenne »


« Le Parlement européen a reflété scrupuleusement le vote des citoyens européens. Le vainqueur du 25 mai devient le chef de l’exécutif européen. C’est l’an I d’une vraie démocratie européenne », a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

Communiqué de presse du 23 juin 2013



Réélu député européen pour représenter désormais l’Ile de France, Alain Lamassoure a annoncé aujourd’hui sa démission du conseil régional d’Aquitaine.



“La conjonction du mandat européen acquis au titre du sud-ouest et du mandat régional aquitain avait un vrai sens, la région étant le cadre naturel de la gestion de la plupart des programmes européens. Mes responsabilités au Parlement de Strasbourg m’ont permis, par exemple, d’amender utilement la politique régionale européenne et la politique agricole commune, de sauver et d’amplifier le programme Erasmus, de sécuriser le financement de la recherche aéronautique et spatiale, celui du programme d’aide aux plus démunis, le maintien des quotas de plantation dans la viticulture, les appellations nouvelles en faveur du porc du sud-ouest ou de l’agneau de lait des Pyrénées. Mon parti politique ayant préféré mettre mon expérience au service de l’Ile de France, la décence, vis-à-vis des électeurs, me condamne à renoncer à un mandat que je ne suis plus en mesure d’exercer. Je remercie les élus, les fonctionnaires, les responsables professionnels et sociaux avec qui j’ai eu tant de plaisir à travailler pendant quatre ans. Je continuerai à soutenir les projets régionaux chaque fois que mon appui apparaîtra utile”. Alain Lamassoure Lire la suite…

Page 20 sur 108« Début...10...1819202122...304050...Fin »