• Votre député européen

    Alain Lamassoure

    Région Île de France

    Mes actualités
  • Votre député européen

    Alain Lamassoure

    Région Île de France

    Mon parcours

La mise en place d’une démocratie parlementaire par Marianne Meunier, (article du Journal La Croix)


Paroles d’ ALAIN LAMASSOURE Eurodéputé français (Parti populaire européen);


« Ces dix dernières années, le Parlement européen, allant au-delà de ce que prévoit le traité de Lisbonne, s’est donné le droit de faire passer une sorte de grand oral aux candidats commissaires pour vérifier leurs compétences par rapport au portefeuille, leur moralité éthique et leur ligne politique. Nous assistons ainsi à la mise en place d’une véritable démocratie parlementaire, qui fait suite à ce saut qualitatif démocratique considérable qu’a été l’élection du président de la Commission par le Parlement, et donc indirectement par les citoyens. En fait, le Conseil européen s’est trouvé dans la situation de la reine d’Angleterre: il a eu le pouvoir théorique de nommer qui il voulait à la tête de la Commission, mais a été obligé pratiquement de choisir la personne qui avait remporté les élections et donc correspondait au choix des électeurs. »

Communiqué de presse: « Élection de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne: l’an I d’une vraie démocratie européenne »


« Le Parlement européen a reflété scrupuleusement le vote des citoyens européens. Le vainqueur du 25 mai devient le chef de l’exécutif européen. C’est l’an I d’une vraie démocratie européenne », a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

Communiqué de presse du 23 juin 2013



Réélu député européen pour représenter désormais l’Ile de France, Alain Lamassoure a annoncé aujourd’hui sa démission du conseil régional d’Aquitaine.



“La conjonction du mandat européen acquis au titre du sud-ouest et du mandat régional aquitain avait un vrai sens, la région étant le cadre naturel de la gestion de la plupart des programmes européens. Mes responsabilités au Parlement de Strasbourg m’ont permis, par exemple, d’amender utilement la politique régionale européenne et la politique agricole commune, de sauver et d’amplifier le programme Erasmus, de sécuriser le financement de la recherche aéronautique et spatiale, celui du programme d’aide aux plus démunis, le maintien des quotas de plantation dans la viticulture, les appellations nouvelles en faveur du porc du sud-ouest ou de l’agneau de lait des Pyrénées. Mon parti politique ayant préféré mettre mon expérience au service de l’Ile de France, la décence, vis-à-vis des électeurs, me condamne à renoncer à un mandat que je ne suis plus en mesure d’exercer. Je remercie les élus, les fonctionnaires, les responsables professionnels et sociaux avec qui j’ai eu tant de plaisir à travailler pendant quatre ans. Je continuerai à soutenir les projets régionaux chaque fois que mon appui apparaîtra utile”. Alain Lamassoure Lire la suite…

Précision parue dans “Le Figaro” du 4 juin 2014 à la demande d’Alain Lamassoure


À propos de notre enquête « Les institutions européennes sont-elles bien gérées ? » (Le Figaro du 2 juin 2014), Alain Lamassoure nous prie de préciser que l’impôt payé par les eurodéputés français, hors indemnités, « est le même que celui dû par les contribuables nationaux (…), le prélèvement à la source effectué en Belgique étant simplement déduit de l’impôt dû au Trésor français ».







Communiqué de presse: « L’EUROPE N’A PLUS LES MOYENS FINANCIERS DE SON ACTION EXTÉRIEURE »



Saisi par de nombreuses organisations humanitaires sur les retards de paiement de la Commission européenne, Alain Lamassoure, Président de la commission des Budgets du Parlement européen, a organisé ce mardi 4 mars une audition publique avec les Commissaires européens Lewandowski, en charge du budget, et Georgieva, en charge de l’aide au développement.



Malgré l’ouverture de plus de 400 millions de crédits supplémentaires pour l’aide humanitaire au cours de l’année dernière, l’UE a achevé 2013 avec une insuffisance de moyens pour honorer ses engagements les plus récents. Elle commence l’année 2014 avec un décalage supplémentaire de 135 millions entre ses nouveaux engagements et les crédits disponibles de la nouvelle année. Dès ce mois de mars, l’Union ne dispose plus d’aucune marge de manœuvre pour faire face à des besoins nouveaux en Syrie, en RCA ou au Soudan du Sud, sans même évoquer une aide économique exceptionnelle à l’Ukraine ou ailleurs.



Les conséquences sont graves. À court terme, des vies sont mises en danger. Au-delà, la crédibilité de toute nouvelle annonce se mesurera à la volonté des gouvernements d’apporter les compléments de fonds nécessaires.

Communiqué de presse: “L’EUROPE N’A PLUS LES MOYENS FINANCIERS DE SON ACTION EXTÉRIEURE”



Saisi par de nombreuses organisations humanitaires sur les retards de paiement de la Commission européenne, Alain Lamassoure, Président de la commission des Budgets du Parlement européen, a organisé ce mardi 4 mars une audition publique avec les Commissaires européens Lewandowski, en charge du budget, et Georgieva, en charge de l’aide au développement.



Malgré l’ouverture de plus de 400 millions de crédits supplémentaires pour l’aide humanitaire au cours de l’année dernière, l’UE a achevé 2013 avec une insuffisance de moyens pour honorer ses engagements les plus récents. Elle commence l’année 2014 avec un décalage supplémentaire de 135 millions entre ses nouveaux engagements et les crédits disponibles de la nouvelle année. Dès ce mois de mars, l’Union ne dispose plus d’aucune marge de manœuvre pour faire face à des besoins nouveaux en Syrie, en RCA ou au Soudan du Sud, sans même évoquer une aide économique exceptionnelle à l’Ukraine ou ailleurs.



Les conséquences sont graves. À court terme, des vies sont mises en danger. Au-delà, la crédibilité de toute nouvelle annonce se mesurera à la volonté des gouvernements d’apporter les compléments de fonds nécessaires.

Page 5 sur 93« Début...34567...102030...Fin »